Catalogue en ligne

Dans le cadre de la commission mutualisation des ressources du GRAINE Pays de la Loire, Écopôle propose son catalogue documentaire mutualisé dans un portail unique et accessible à tous. L’utilisateur a également la possibilité de visualiser et localiser plus de 9500 références présentes dans 8 centres de ressources de la région.


Les nouveautés du centre de ressources

Zoocities : des animaux sauvages dans la ville
Joëlle Zask, 2020

Des renards dans les jardins de Londres, des sangliers dans les rues de Marseille, des léopards dans les artères étroites de Bombay, des coyotes dans les parkings de New York, des kangourous dans les rues de Canberra : repoussés par une campagne chaque jour plus hostile – polluée, rognée par l’urbanisation ou déréglée par le changement climatique – les animaux sauvages s’installent dans les villes. Ils s’y adaptent. Ce phénomène s’accentue. Et si, demain, nous devions les côtoyer au quotidien ? La ville telle que nous la connaissons a été historiquement pensée contre les animaux sauvages et, plus généralement, contre la nature. Accueillir ces animaux parmi nous paraît impensable. Les rejeter, impossible. Les exterminer, cruel et dangereux pour les équilibres écologiques. Ce livre propose une expérience de pensée. À quoi ressemblerait une ville dans laquelle les distances et les espaces rendraient possible la coexistence avec les bêtes sauvages ? Une ville qui ne serait plus pensée contre les animaux, ni d’ailleurs pour eux, mais avec eux ? Comment, en somme, à l’heure des grands bouleversements écologiques, construire une nouvelle arche de Noé ? Après Quand la forêt brûle, prix Pétrarque 2020, Joëlle Zask poursuit son travail d’enquête philosophique sur les relations entre les hommes et leur environnement.

Manuel d’écologie urbaine
Audrey Muratet ; François Chiron, 2019.

Les villes sont des structures complexes qui abritent une disparité de conditions de vie. Elles peuvent générer des viviers de biodiversité comme elles peuvent les détruire. Elles sont elles-mêmes des organismes qui se développent, mutent, périclitent. Ce manuel analyse ces phénomènes. Il affirme quelques principes afin de pallier la cécité écologique des citadins, et parer à l’agonie des écosystèmes urbains. Ce manuel entend provoquer une prise de conscience. Elle est nécessaire, insuffisante et pourtant indispensable. Chaque être vivant dépend des interactions entretenues avec les milieux et le vivant qui l’entourent, quels qu’ils soient. L’ouvrage souligne par là-même les dimensions sociologiques, urbanistiques et politiques induites. »

Le boulanger des croissants
Yannick Beaupuis. 2013.

Dans un pays lointain, vit un boulanger qui fabrique de délicieux croissants au miel. Tous les dimanches, il les partage avec ses amis : le paysan, le meunier, le bûcheron et l’apiculteur. Un jour, un prince qui passait par là, goûta les croissants, les trouva délicieux et demanda alors au boulanger d’augmenter sa production afin de lui en livrer chaque matin au château… Est-ce bien raisonnable d’en manger tous les jours et d’en fabriquer toujours plus ?

La nature en ville
Arnauld Delacroix. 2020.

Arnauld Delacroix est paysagiste. Il a créé plusieurs structures, dont l’agence Talpa, établie à Saumur. Depuis vingt ans, il conçoit et met en œuvre des aménagements publics partout en France, en faveur d’un urbanisme durable et d’une approche écopaysagère des parcs et jardins. Dans cet ouvrage, il rend compte de ses expériences et prouve au travers de douze réalisations que les usages urbains et le respect de la nature peuvent être conciliés.

Formes urbaines et biodiversité : un état des connaissances
Morgane Flegeau ; Philippe Clergeau ; Hélène Soubelet ; Sophie Carré. 2020.

Si les conditions du milieu urbain ne sont, dans l’ensemble, pas favorables à l’installation du vivant, le fait urbain recouvre une grande complexité sur le plan spatial, architectural, historique et paysager. Les morphologies urbaines se déploient et s’enchaînent les unes avec les autres, selon les époques, les zones biogéographiques d’implantation, les matériaux à disposition pour la construction, etc. Pour étudier l’impact de l’urbain sur les espèces animales ou végétales, les écologues ont privilégié les approches par gradient d’urbanisation, allant du rural vers le plus urbain. Par commodité des analyses, ils ont simplifié ainsi une réalité bien plus complexe puisque des formes urbaines diverses se surimposent à ce gradient d’urbanisation. Si l’on s’attache à décrire les possibilités d’un maintien voire d’un épanouissement des espèces animales et végétales en ville, il paraît alors essentiel de se pencher sur les différentes formes de l’urbain et d’évaluer leurs capacités à permettre ce maintien. L’échelle retenue, celle du quartier, ouvre la voie à l’étude de l’impact des formes d’organisation du bâti sur la biodiversité urbaine.



Contact

Prénom/Nom
Sylvie Guibert

Téléphone
02 72 00 91 61

E-mail
sylvie.guibert@ecopole.com